Si le Sénat a finalement supprimé le relévement du taux réduit de TVA prévu dans le cadre de la mise en place du plan d'austérité adopté par le gouvernement, de nombreuses voix s'étaient élevées pour dénoncer l'impact négatif de cette mesure sur le secteur des services à la personne. Aux dires du syndicat des entreprises de services à la personne, celle-ci mettait en péril la santé économique de la filière, avançant le risque de destruction d'emploi et de désertion des clients. Il y avait pourtant peu de chances de voir se produire tel scénario catastrophe avec une hausse de seulement 15 centimes d'euros du tarif horaire. Poids lours de l'économie, le secteur est aujourd'hui composé de nombreuses franchises (un peu plus de 160 réseaux en 2010), qui à elles seules pesaient 1,61 milliard d'euros de chiffre d'affaires en 2010. L'attractivité des SAP ne se dément pas, les ménages sont de plus en plus nombreux à y avoir recours, encouragés par la réduction d'impôt de 50%, et 2012 devrait encore voir de nombreux entrepreneurs se lancer en franchise services

Pour créer sa franchise de services à la personne, retrouvez toutes les informations sur le site observatoiredelafranchise.fr.

Source : dossier franchise services à la personne